Petites annonces Emploi
Petites annonces gratuites
Petites annonces journal



Cliquez ici !





  Le meunier ne dort pas. (19.05.2005 / rouen)

 
 
Notre baguette souvent associée, par caricature au béret et à la bouteille de vin, on en est fier, on l'apprécie et il faut la défendre. Cette caricature prouve bien que nos artisans, des métiers de bouche et de gastronomie, ont un tour de main envié à travers le monde. Lundi, au théâtre Charles Dullin un hommage était rendu au pain par la remise du 7ème prix de la meilleure baguette Pain Normand.

Artisans et apprentis

Dans la catégorie Artisans, Laurent Leloup, installé à Bonsecours, à reçu le premier prix, suivi de François Métais de Houdans (78) et Franck Fanet de Fauville en Caux (76). Chez les apprentis, Marie-Françoise Valentin, apprentie à l'INBP Rouen (Institut national de la boulangerie pâtisserie) mène les garçons à la. baguette, devant Brice Audren de La Barre en Ouche (27) et Cédric Lecointre (INBP Rouen).

La filière Le Pain Normand répond un cahier des charges réunissant agriculteurs, meuniers et boulangers, dans la production et l'utilisation d'une farine provenant d'une variété rustique de blé, le camp-rémy, pour la réalisation d'un pain selon des méthodes traditionnelles.

La boulangerie

A la suite de cette remise de prix, une soirée théâtrale fut proposée. Du pain sur les planches, titre de la pièce, dévoile, avec un humour burlesque subtil, le fournil d'une boulangerie où la réalisation du pain relève plus de la performance et du combat avec la pâte que de la tradition.
Cette pièce, où le mitron malgré lui dépasse le maître, est une succession de gags et de situations cocasses que la profession à applaudie.