Une réalisation INBP,CHU de Rouen,
RSI de Basse-Normandie et Haute-Normandie,
Service Médical de l’Assurance Maladie de Normandie,
CRAM de Normandie.

· février 2008 ·

 Pour plus d'informations

La carie dentaire professionnelle, ou carie du pâtissier, n’est pourtant pas un sujet qui porte à rire…

Elle concerne spécifiquement les professionnels qui manipulent les hydrates de carbone (sucres) : pâtissiers, confiseurs, mais aussi boulangers. Ce sont les dents du sourire (incisives et canines) qui sont les plus touchées, et de façon particulière : caries de couleur noire ou jaune et, surtout, indolores.

Entre 18 et 25 ans, les boulangers, pâtissiers et confiseurs ont 5 fois plus de couronnes que les autres professions indépendantes et, entre 36 et 40 ans, 7 fois plus d’appareils complets (prothèses). Malgré cela, la carie du pâtissier n’est pas reconnue en France comme une maladie professionnelle.

Le lecteur découvrira des moyens de prévention efficaces, à appliquer dès l’entrée en formation.