Le chocolat, de la tablette au tableau

Le chocolat, que l’on consomme bien souvent sous forme de friandise, possède des propriétés intéressantes pour l’exercice de l’art pictural.
C’est ce qu’a découvert en 1990 Pierre Lioret, authentique artiste de la palette. Il utilise du chocolat liquide pour remplacer la gouache, l’aquarelle et la peinture au couteau. En constatant le résultat obtenu, de nombreux «champions du pinceau» ont troqué leurs gouaches pour s’adonner à la peinture au chocolat. Ils utilisent trois couleurs de base : le chocolat brun, le chocolat clair (au lait) et le chocolat blanc. Des «pâtes à glacer» de différentes couleurs permettent d’allonger les possibilités de coloration. Jean-Marie Auzou, chocolatier-confiseur à Rouen, séduit par cette forme d’art a organisé un concours de peintres. Les tableaux font l’objet d’expositions lors des "Marchés aux Chocolats". Les visiteurs s’extasient devant ces œuvres "à croquer" !

Source : Chocolat et Confiserie Magazine n°391, avril 2003
Info parue dans les Actualités de Cannelle en mai 2003