Supersandwich
On le savait déjà, les Américains ne détiennent pas le monopole de la gastronomie…Mais quand l’armée américaine se charge de préparer de bons petits plats à ses soldats, voici le résultat : un sandwich qui reste frais près de trois ans à 26 degrés et six mois à 38 degrés.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sandwich de poche existe, et a déjà passé ses premiers tests. Les soldats qui ont eu la chance de le goûter avant les autres l’ont trouvé "acceptable". Mais ne sont-ils pas entraînés à faire face aux pires situations ?…
L’armée américaine tente depuis des années, de mettre au point un plat pouvant être consommé en pleine action. Pas évident, en effet, de préparer son petit sandwich tout en rampant dans la boue. Pour parvenir à mettre au point ce « supersandwich », l’armée américaine a dû résoudre un problème de gestion d’humidité. Elle a donc utilisé des ingrédients plutôt secs (pepperoni, poulet, haricots) et y a ajouté des substances qui fixent l’eau dans chaque aliment et limitent le développement des bactéries. L’emballage est, lui aussi, un peu particulier. Il est équipé de poches de produits chimiques neutralisant l’oxygène. Résultat : Supersandwich devrait intégrer le paquetage des GI en 2004. Heureusement, ou malheureusement, pour eux, l’armée ne se limitera pas à ce seul sandwich. Au menu : la pizza de poche, les petits pains fourrés au fromage et le sandwich au beurre de cacahuète.

Si cette trouvaille de l’armée fait beaucoup parler d’elle outre-atlantique, ce n’est pas tant pour le génie de l’armée, mais parce que les Américains redoutent de retrouver ce sandwich dans les rayons de leurs supermarchés en 2005. Après le café lyophilisé, les jus de fruit en poudre ou autres soupes instantanées que l’on retrouve dans les rayons avec la mention « testée sur le champ de bataille », les Américains prient pour que l’armée conservent éternellement le secret de son sandwich impérissable !

Info parue dans les Actualités de Cannelle en juin 2002