H i s t o i r e  d e   l a  p â t i s s e r i e

Aliment plaisir qui vient après le nécessaire, le gâteau s'élabore toujour avec les ingrédients les plus nobles. Farine la plus blanche, œufs, beurre fin sont souvents agrémentés d'essences odorantes concentrant la quintessence aromatique de divers fruits ou fleurs.

La pâtisserie française s'est appuyée sur plusieurs influences étrangères avant de prendre son essor à partir du XVIIéme siècle. L'harmonie gustative des pâtisseries repose sur une dominante sucrée servie par diverses textures qui enchantent notre palais grâce à de subtiles associations de saveurs.

Compte tenu de la grande variété des préparations, exceller en pâtisserie nécessite un long apprentissage ainsi que de multiples talents. Point d'orgue d'un repas festif, le dessert s'apparente très souvent à une œuvre d'art par essence éphémère.

Embellie par des moules aux formes les plus élégantes qui permettent toutes les fantaisies, la pâtisserie s'impose comme une discipline majeure de l'art culinaire français.

Découvrez l’histoire de la pâtisserie.
> Gâteaux rituels de l’Antiquité
> Gaufres et pastés de viande médiévaux
> Renaissance : confiserie et saccharophilie
> XVIIIe siècle : des pâtisseries aristocratiques, puis bourgeoises
> 1795-1873 : la Pâtisserie ornementale
> 1874 –1914 : la pâtisserie pour tous
> 1947 - 1967 : une boulimie de pâtisseries
> 1968-2000 : la tradition source d'inspiration
> Spécial Pâques
Remerciements à Hubert Chiron pour la rédaction des textes
de "l'histoire de la pâtisserie"